Informer vraiment sans être radical, Vulgariser sans simplifier, Donner les clés pour laisser juge !!

nature environnement
Votre magazine écologique nature et environnement
Découverte de la nature et information environnementale
L'actualité nature
Les derniers titres

Les archives
2011
1 2 3
2010
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2009
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2008
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2007
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2006
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2005
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2004
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

18-04-2006

La grippe aviaire continue sa progression mondiale


Cette année, en 4 mois, la grippe aviaire va probablement faire autant de morts que durant toute l’année 2005 (à ce jour, respectivement 37 et 41 décès). Ainsi, depuis ces derniers jours, la grippe aviaire a fait une entrée remarquée en Egypte, seul pays enregistrant des cas humains de H5N1 en Afrique, avec 12 cas recensés pour 4 décès. En Asie, la Chine a enregistré aujourd’hui un 17e cas, le virus H5N1 ayant été détecté sur un homme de 21 ans dans la province du Hubei, au centre du pays. Cette nouvelle victime en zone urbaine, après les cas de Canton et de Shanghai, fait craindre aux autorités chinoises une extension du phénomène aux grandes villes.
En Indonésie, un des seuls pays d’Asie où l’on trouve encore un grand nombre de foyers d’infection du virus H5N1, la situation reste très préoccupante et fait du pays une 'bombe à retardement pour la région' selon le directeur de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), Bernard Vallat.

Avec le printemps et les flux d’oiseaux migrateurs, divers spécialistes et politiques agitent de nouveau le spectre des oiseaux sauvages, dont le rôle réel dans la dissémination de la grippe aviaire reste toujours à prouver (cf. le dossier spécial 'Grippe aviaire'). Une étude du Cirad (centre international de recherche pour l’agronomie et le développement) tend également à dédouaner le rôle des oiseaux migrateurs dans la propagation de la grippe aviaire, puisque sur les 6 500 prélèvements faits sur des oiseaux sauvages en Afrique, pour rechercher la présence du H5N1, les 4 000 premiers résultats sont tous négatifs, ce qui signifie que ce n’est pas ces oiseaux qui véhiculeront le virus autour de la planète.
Pascal Farcy


 
Publicité






Prochainement
chez les marchands
de journaux

Echo Nature

n°36

Au sommaire - Commander
Points de vente


/ Accueil   
/ Contact   


Le magazine

Nature  -   Habitat

Santé  -   Ecologie