Informer vraiment sans être radical, Vulgariser sans simplifier, Donner les clés pour laisser juge !!

nature environnement
Votre magazine écologique nature et environnement
Découverte de la nature et information environnementale
L'actualité nature
Les derniers titres

Les archives
2011
1 2 3
2010
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2009
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2008
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2007
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2006
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2005
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2004
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

20-04-2006

Quand l’intérêt général s’efface au profit de la volonté d’un seul individu


Après 39 jours de grève de la faim, Jean Lassalle, député UDF des Pyrénées-Atlantiques, a obtenu gain de cause, et le groupe japonais Toyal Aluminium, qui envisageait de fermer son usine d’Accous (le principal employeur de la ville), est revenu sur sa position : la société suspend son projet de développement à Lacq et agrandira le site initial d’Accous en y 'ajoutant' une usine de traitement chimique.
Si Toyal a du mal à digérer ce tour de force, qui va entraîner un surcoût d’investissements 2 à 3 fois plus important, le groupe nippon s’inquiète également des risques de pollution du cours d’eau qui jouxte le terrain proposé pour son extension, à Accous et, plus généralement de l’impact de ses activités chimiques potentiellement dangereuses sur la vallée d’Aspe. Ainsi, M. IMASU, Président du groupe TOYO ALUMINIUM K.K., déclare dans une lettre du 31 mars 2006 :'…l’usine d’Accous est située à proximité du Parc National des Pyrénées, ce qui donne à penser que l’application de réglementations de plus en plus sévères sur le plan écologique seraient appliquées. Nous nous trouvons donc dans une situation très délicate pour installer un site de production de pâtes d’aluminium chimiquement traitées.'

Pour l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages), en refusant cette délocalisation de Toyal, de 65 kilomètres à peine, l’élu centriste met en danger le bon état écologique du site pyrénéen, considéré comme le domaine historique de l’ours pyrénéen, avec encore 4 mâles présents sur son territoire.

En outre, l’ASPAS dénonce les positions du député Lassalle envers la réintroduction de l’ours. Il a en effet, toujours selon elle, 'grandement contribué à la disparition des plantigrades pyrénéens en dilapidant les millions d’euros qu’il a obtenus pour leur sauvegarde'. Seuls 14 % des subventions versées auraient effectivement participé à la protection des ours.

(1) Toyal Europe élabore depuis plus de 50 ans des grains, grenailles, sables, poudres et fibres de métal, de la poudre d’aluminium pour la combustion (réducteur dans les boosters de fusée, pyrotechnie), et de la pâte d’aluminium pour application en peinture (solvant, aqueuse, poudre) ou en masse (dans les plastiques).
Cécile Fargue


 
Publicité






Prochainement
chez les marchands
de journaux

Echo Nature

n°36

Au sommaire - Commander
Points de vente


/ Accueil   
/ Contact   


Le magazine

Nature  -   Habitat

Santé  -   Ecologie