Informer vraiment sans être radical, Vulgariser sans simplifier, Donner les clés pour laisser juge !!

nature environnement
Votre magazine écologique nature et environnement
Découverte de la nature et information environnementale
L'actualité nature
Les derniers titres

Les archives
2011
1 2 3
2010
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2009
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2008
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2007
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2006
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2005
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2004
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

25-04-2006

Le berger, tireur du loup abattu en 2005, relaxé par la Justice


Hier, le berger qui avait abattu un loup en juillet 2005, a été relaxé, le tribunal de Chambéry considérant qu’il n’avait pas eu l’intention de tuer un loup. Le berger avait déclaré, lors de son audition du 10 avril, qu’ayant subi plusieurs attaques précédemment, par un chien errant, il avait pensé qu’il s’agissait d’un chien et non d’un loup, lorsque son troupeau avait été de nouveau attaqué à la tombée du jour.
Si le berger n’a pas été condamné (le tir d’une espèce protégée étant passible de 9 000 € d’amende et de 6 mois d’emprisonnement), ce n’est pas le cas de son frère. Maire de la commune de Jarsy, en Savoie, Pierre Duperier a été condamné à une amende de 800 € avec sursis, pour 'transport d’espèce protégée', suite à la dépose du cadavre du loup devant le bureau de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Pour l’ASPAS (association de protection des animaux sauvages) '…la relaxe annoncée représente une véritable offense au respect des lois, de la nature et de la vie.', l’association notant en outre qu’il est 'selon toute logique, impératif d’identifier l’animal avant de tirer ? N’est-ce pas le BA.ba de la chasse ?', avant de s’interroger sur 'Un tir d’effarouchement n’aurait-il pas été suffisant pour faire fuir ce canidé inconnu… ?'.
Aussi l’ASPAS fait appel et demande l’annulation du jugement pour que la législation européenne soit respectée.

A l’inverse des associations de protection, les centaines d’agriculteurs, bergers et éleveurs, qui ont manifesté leur soutien aux bergers en bloquant durant 3 heures la voie rapide qui traverse la ville, ont dû ressentir le verdict avec satisfaction…
Pascal Farcy


 
Publicité






Prochainement
chez les marchands
de journaux

Echo Nature

n°36

Au sommaire - Commander
Points de vente


/ Accueil   
/ Contact   


Le magazine

Nature  -   Habitat

Santé  -   Ecologie