Informer vraiment sans être radical, Vulgariser sans simplifier, Donner les clés pour laisser juge !!

nature environnement
Votre magazine écologique nature et environnement
Découverte de la nature et information environnementale
L'actualité nature
Les derniers titres

Les archives
2011
1 2 3
2010
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2009
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2008
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2007
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2006
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2005
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2004
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

02-02-2007

Bilan mitigé pour l’opération ''5 minutes de répit pour la planète''


Le 1er février, entre 19 h 55 et 20 h 00, la France et d’autres pays européens étaient appelés à éteindre veilles (1) et lumières par l’Alliance pour la Planète, un groupement d’associations environnementalistes qui souhaitait par cette action sensibiliser au gaspillage énergétique. L’opération a été diversement suivie, mais à l’image de la tour Eiffel plongée dans l’obscurité durant ces 5 minutes, plusieurs millions de personnes y ont participé.



A 19 h 55, la consommation d’électricité en France s’élevait à 75 520 MW. RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français, a observé une chute brutale de la consommation d’électricité d’environ 800 MW, soit une baisse de plus de 1 % de la consommation totale, équivalente à la consommation d’une ville comme Marseille. Selon une première estimation, cette baisse correspondrait à la consommation de l’éclairage et des appareils en veille d’environ 3 millions de ménages.



Si le but recherché était la sensibilisation, on peut s’interroger sur l’efficacité de ce genre d’opération 'coup de poing', quand dans le même temps la consommation des ménages a augmenté de 2 % en 2006, dans la continuité des années précédentes. En outre, malgré la communication faite autour de cette opération, cela n’a pas empêché la France de frôler un nouveau record de consommation d’électricité (2) quelques jours auparavant, avec 86 092 MW le 25 janvier 2007 à 19 heures, à comparer aux 86 280 MW du 27 janvier 2006.



Par ailleurs, RTE rappelle qu’une variation très importante et très rapide de la consommation déséquilibre le système électrique et peut le fragiliser. Ainsi, pour anticiper la chute brutale de consommation, suivie d’une hausse similaire dans les minutes qui ont suivi, RTE et EDF ont anticipé en prévoyant la disponibilité d’unités de production permettant de réagir rapidement, autrement dit en ayant recours à des centrales thermiques. A l’inverse des centrales nucléaires, ces installations qui fonctionnement avec du charbon, du gaz ou du pétrole, sont beaucoup plus souples d’utilisation mais émettent des gaz à effet de serre en très grandes quantités…

Bref, le bilan écologique de l’opération n’est probablement pas très brillant et son efficacité en terme de sensibilisation à moyen terme reste à prouver.

Pascal Farcy
Photo CEE

1- Ordinateurs, télévisions, magnétoscopes, chaînes hi-fi, etc. consomment plus d'énergie durant 24 heures en veille qu'en 3 heures d'utilisation.

2- La courbe de consommation française d’électricité est consultable sur le site Internet de RTE

 
Publicité






Prochainement
chez les marchands
de journaux

Echo Nature

n°36

Au sommaire - Commander
Points de vente


/ Accueil   
/ Contact   


Le magazine

Nature  -   Habitat

Santé  -   Ecologie