Informer vraiment sans être radical, Vulgariser sans simplifier, Donner les clés pour laisser juge !!

nature environnement
Votre magazine écologique nature et environnement
Découverte de la nature et information environnementale
L'actualité nature
Les derniers titres

Les archives
2011
1 2 3
2010
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2009
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2008
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2007
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2006
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2005
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
2004
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

19-02-2007

L’optimisation du trafic aérien permettrait de limiter son impact environnemental


Le cumul des retards de l’aviation en Europe atteint 18 millions de minutes sur l’année 2006, or, selon l’Association du transport aérien international (IATA), chacune de ces minutes correspond à une consommation moyenne de 62 litres de kérosène et à l’émission de 160 kg de CO2.
Cette inefficacité du secteur est également relevée par le GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) qui l’estime à 12 % de la gestion globale du trafic aérien, soit au niveau mondial '… 73 millions de tonnes d’émissions en trop de CO2 gaspillés et presque 13,5 milliards de dollars de coûts perdus' selon Giovanni Bisignani, le directeur général de l’IATA.

Dans une récente conférence, celui-ci ne s’est ainsi pas privé de critiquer les gouvernements considérés rapides à rendre les trajets plus chers au nom de l’environnement, en introduisant de nouvelles taxes, mais trop lents à améliorer les infrastructures. Néanmoins, si une optimisation est nécessaire au regard de ce gaspillage énergétique, notons qu’elle pourrait concourir à encourager une hausse encore plus importante du trafic aérien, ce qui au final alourdirait encore le coût environnemental de l’aviation.
Pascal Farcy


 
Publicité






Prochainement
chez les marchands
de journaux

Echo Nature

n°36

Au sommaire - Commander
Points de vente


/ Accueil   
/ Contact   


Le magazine

Nature  -   Habitat

Santé  -   Ecologie