Joe Biden réclame 369 milliards de dollars pour les énergies renouvelables

joe biden
4.6/5 - (22 votes)

La loi américaine sur la réduction de l’inflation a été approuvée par le président Trump des États-Unis le 16 août 2022. C’est une bataille cruciale qui a été gagnée par Joe Biden qui a réussi à approuver la loi avant les élections de mi-mandat prévues pour la fin de l’année. Retour sur une loi historique qui a été une bénédiction pour le monde.

Les émissions de gaz à effet de serre devraient diminuer de 40 % aux États-Unis d’ici à 2030 grâce aux mesures adoptées par Joe Biden, son président. C’est une bonne chose pour l’environnement puisque les États-Unis sont le deuxième plus grand émetteur de gaz à effet de serre, après la Chine.

Les Américains vont pouvoir bénéficier d’une série de mesures qui leur permettront de réduire leur consommation d’énergie tout en aidant la planète. L’une des principales caractéristiques de ce paquet est le crédit d’impôt de 30 qui pourra être étendu à 7,5 millions de ménages équipés de panneaux solaires, en raison de la facilité du système actuel.

369 milliards de dollars en 10 ans

Le gouvernement fédéral tente de promouvoir le secteur des énergies renouvelables, et plus précisément la production réalisée sur le sol américain, par le biais de crédits d’impôt. Il s’agit d’un signal clair aux investisseurs et à l’industrie. L’objectif est d’assurer la sécurité énergétique des États-Unis et de faire en sorte que le pays soit en tête du secteur des énergies renouvelables, ce qui se traduira par des opportunités d’emploi pour les Américains.

A lire  Chauffage d'appoint électrique : Attention à la facture !

Le développement des énergies renouvelables est étroitement lié à la question de leur stockage. C’est pourquoi le projet de loi autorise des crédits d’impôt élargis dans ce domaine, qui incluent notamment les STEP et les batteries. Au total, 369 milliards de dollars seront alloués au climat et à l’énergie au cours des dix prochaines années. Il s’agit de la plus grande mesure prise par Washington dans son histoire pour lutter contre le changement climatique.

Taxer les plus riches pour financer le plan

Pour financer ces dispositions, Washington va mettre fin à certains avantages qui étaient accordés auparavant à certaines grandes entreprises. Selon l’administration américaine, 55 des plus grandes entreprises n’auraient pas eu à payer d’impôts en 2020, et 1 % des personnes les plus riches pourraient éviter de payer 160 millions de dollars d’impôts chaque année en utilisant l’optimisation fiscale.

Un impôt minimum de 15 % sur les plus grandes entreprises sera adopté, ce qui permettra d’économiser plus de 124 milliards de dollars sur dix ans.

Un projet de loi qui a failli ne pas voir le jour

La loi sur la réduction de l’inflation a été approuvée, mais ce n’était pas une conclusion prédéterminée absolue. Au départ, un autre projet de loi, beaucoup plus ambitieux, était prévu pour 2021. Il s’agissait du projet de loi « Build back Better », qui prévoyait 555 milliards de dollars d’investissements environnementaux sur une période de 10 ans.

Cependant, un désaccord politique dû au projet de budget a empêché la présentation du budget au Sénat américain. Un compromis a été trouvé lorsque le nouveau budget a été qui a été approuvé en 2022.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *