Rénovation globale d’une maison individuelle

renovation globale maison individuelle 2
4.8/5 - (12 votes)


La rénovation globale d’une maison individuelle concerne principalement l’amélioration de sa performance énergétique. Le gouvernement met en place des normes et des encouragements sous forme de prime pour accélérer la réalisation des travaux.

Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. Selon l’ancienneté de la maison, les transformations et changements d’équipements sont plus ou moins urgents.

Voici une synthèse pour mieux comprendre les enjeux et les modalités de la rénovation globale pour un bâtiment résidentiel collectif.

Quels sont les enjeux de la rénovation énergétique des logements ?

Au niveau européen, plusieurs dispositifs doivent permettre la réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’objectif sous-jacent est ambitieux : une baisse de 55% d’ici 2030, par rapport à l’année de référence (1990). Dans certains cas, le seuil peut baisser à 40%.

Cela suppose des transformations profondes pour les pays membres. Les gouvernements développent des stratégies d’encouragement et d’aide à la rénovation globale des maisons individuelles.

Voici les gestes, autrement dit de types de travaux qui sont compris dans la rénovation globale d’une maison individuelle :

  • Les dispositifs installés doivent être de moins en moins énergivores. On pense par exemple aux systèmes de chauffage, pompe à chaleur ou chaudière à granulés.
  • Toutes les anciennes solutions qui émettent directement des gaz à effets de serre doivent disparaître le plus rapidement possible. C’est pourquoi, par exemple, l’installation des chaudières à fioul est interdite en France depuis le 1er juillet 2022.
  • L’isolation des infrastructures doit permettre de limiter, idéalement d’empêcher les déperditions de chaleur. Ainsi la consommation d’énergie est sous contrôle.
  • Les comportements individuels et collectifs doivent évoluer, notamment via des campagnes de sensibilisation. Il est notamment question de modérer son utilisation de l’eau, de mieux gérer l’électricité
A lire  Comment vérifier l'état d'une charpente

Dans ce contexte, la rénovation globale des maisons individuelles en France revêt une réelle importance. Voyons pourquoi.

renovation globale maison individuelle 1
renovation globale maison individuelle 1

Comment faire la rénovation globale d’un bâtiment résidentiel collectif ?

La réalisation des travaux permettant d’obtenir une amélioration des performances énergétiques globales suppose une coordination des acteurs.

En outre, toute rénovation performante de bâtiment doit être assurée par un prestataire certifié. Cela permet de garantir la conformité des transformations mises en place.

Elle n’est possible que si un audit énergétique a permis de définir les failles et les travaux nécessaires. Cet examen préalable fixe les interventions nécessaires. Au moment de demander une aide financière sous forme de prime, ce sont les résultats de l’audit qui font foi.

Pourquoi faire une rénovation globale en 2022 ?

À défaut de pouvoir terminer le processus en 2022, il est important de l’envisager. On peut citer plusieurs raisons :

  • La rénovation globale a un impact positif sur le plan écologique. Elle permet d’optimiser la consommation, aussi bien au niveau thermique qu’électrique, ou encore par rapport aux systèmes de ventilation.
  • C’est aussi un moyen de moderniser les structures. Les bâtiments les plus anciens sont trop souvent à l’origine d’une précarité énergétique. Autrement dit, les résidents ne parviennent pas à se chauffer. À obtenir une ventilation correcte. Ou encore un éclairage à la hauteur de leurs besoins.
  • L’isolation est l’une des principales sources de dysfonctionnement. Même si le circuit de chauffage ou ses équivalents fonctionnent, les pertes de chaleur (ou d’air froid, l’été) compromettent l’effet.


Pour cette raison, on parle de rénovation globale des bâtiments résidentiels. Tous les foyers doivent pouvoir profiter des améliorations.

  • Les primes comme le coup de pouce énergétique supposent un cadre légal. Plus les propriétaires repoussent les travaux, plus les risques d’un refus augmentent.
  • Pour le moment, on ne peut obtenir une prime pour des travaux qui doivent commencer après le 31 décembre 2026. Sachant que le moment de détermination des travaux échoit au 31 décembre 2025. Les bailleurs sociaux et leurs partenaires doivent donc planifier les opérations en étant conscient des délais.
  • Les économies d’énergie profitent à la collectivité. Un allègement des factures d’électricité s’observe, entre autres, suite aux rénovations globales.
A lire  Comment poser une pergola bioclimatique ?

La rénovation globale des maisons individuelles : une question d’équilibre

Pour le gouvernement, il faut trouver un équilibre entre aider et réglementer.

Les propriétaires doivent prendre des mesures tout en restant alertes concernant le budget et aux possibilités techniques. En tout cas, les aides financières permettent de simplifier le processus. Le coup de pouce, la Prime Rénov’ ou encore l’éco-prêt à taux zéro permettent d’alléger les dépenses.

Le plus important est de connaître ses droits et prise en charge. De prendre conseil auprès d’un accompagnateur renov pour optimiser la réalisation des travaux et leurs conditions d’exécution. Les accompagnateurs rénov et les bureaux d’étude auront un travail conséquent à fournir d’ici 2030. Et les démarches vont clairement s’étendre au-delà de cette date butoir.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *