La pompe à chaleur comme technique de chauffage alternatif

pompe à chaleur et écologie
5/5 - (13 votes)

La hausse des prix du gaz, la commodité et la pensée écologique sont à l’origine de la popularité croissante de la pompe à chaleur comme source de chauffage alternative dans les maisons unifamiliales. Dans cet article, nous allons nous intéresser à son mode de fonctionnement, ainsi qu’à ses différents types et ses avantages.

Pompe à chaleur et écologie

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur peut être comparé au fonctionnement d’un réfrigérateur inversé qui refroidit le facteur extérieur et chauffe le facteur intérieur de la maison. Grâce au compresseur, la pompe prélève la chaleur de l’environnement, ce que l’on appelle la source inférieure (eau, sol ou air) et la transfère dans l’échangeur vers la source supérieure, c’est-à-dire les radiateurs domestiques ou le chauffage au sol, et l’effet secondaire de son fonctionnement est le refroidissement de la source inférieure. Elle n’émet aucune substance nocive pour l’environnement, et n’utilise que de l’électricité, nous pouvons donc la considérer comme beaucoup plus écologiques que les chaudières de chauffage traditionnelles.

Types de pompes à chaleur et ses frais de fonctionnement

En choisissant le type de pompe à chaleur, commençons par simuler la demande d’énergie thermique de notre maison en tenant compte de facteurs tels que la superficie de la parcelle et le type de sol, la zone climatique, ainsi que le niveau des eaux souterraines et leur composition chimique.

A lire  Avant toute chose, pensez à réduire la consommation d'électricité de votre foyer en mettant en place quelques gestes

En fonction d’eux, on peut choisir les sources de chaleur inférieures suivantes : la pompe à chaleur à eau, considérée comme la plus efficace (environ 210 litres par heure pour chaque kilowatt d’énergie de chauffage). L’eau ne doit pas être contaminée mécaniquement et doit avoir une composition chimique appropriée. Il y a aussi la pompe à chaleur aérothermique, elle collecte la chaleur directement de l’air, n’a pas besoin d’une source au sol, et peut donc être installée même dans une petite zone de la parcelle.

Pour finir, nous avons la pompe à chaleur géothermique, la plus efficace dans nos conditions climatiques. Selon la superficie de la parcelle et l’environnement de la maison, on peut utiliser des collecteurs horizontaux (Serpentin dans lequel circule un antigel : captage de la saumure, chaleur du sol) ou des sondes verticales.

Il y a une question qui préoccupe de nombreux acheteurs de thermopompes hésitants, vos factures d’électricité ne seront-elles pas trop élevées en hiver ? Tout dépend de votre demande de température dans la maison, du temps de fonctionnement de la pompe pendant la saison de chauffage et des sources de chaleur supplémentaires.

Si vous n’en êtes qu’au début de la construction d’une maison avec une pompe à chaleur, envisagez alors de créer une maison passive en utilisant la lumière naturelle du soleil dans les pièces de votre maison, avec une isolation appropriée des plafonds, des murs, des fenêtres et des portes, un chauffage au sol et la source de chaleur supplémentaire la plus écologique par combustion, une cheminée avec une chambre de combustion fermée. Tous ces éléments contribueront à maintenir la bonne température dans la maison pendant la saison de chauffage et au fonctionnement optimal de la pompe à chaleur.

Avantages de la pompe à chaleur

Le risque croissant de pollution de l’environnement est un aspect important qui peut contribuer à l’achat de pompes à chaleur, car l’un des avantages de cet appareil est sa valeur écologique. Mais aussi :

  • la pompe à chaleur se caractérise par de faibles coûts d’exploitation ;
  • la durée de vie des pompes à chaleur est estimée à environ 30 ans ;
  • elle est facile à assembler et à entretenir ;
  • les pompes à chaleur sont également très sûres, car il n’y a aucun risque d’explosion ;
  • il n’est pas nécessaire de construire et de séparer des pièces pour installer votre pompe. Celle-ci occupe autant d’espace qu’un réfrigérateur, selon le niveau d’expansion du système de chauffage.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *