Les avantages et les inconvénients des énergies vertes

avantage energie verte
4.4/5 - (16 votes)

A ce jour, l’énergie verte est connue sous sa forme solaire, géothermique, éolienne, en hydroélectricité à faible impact, ou encore en biogaz.

Les avantages de l’énergie verte

L’énergie verte est définie comme étant une énergie puisée d’autres énergies dont l’impact sur la santé et sur l’environnement a été avéré nul. En utilisant l’énergie verte, on se positionne comme défenseur écologique de premier ordre, ne faisant pas supporter à l’environnement les conséquences de l’industrie et réduisant la charge du réchauffement climatique. Ce sont là des raisons suffisantes qui font que l’énergie verte est la technologie idéale qui peut remplacer les énergies fossiles. Elle est même l’alternative à laisser aux générations futures, nos enfants et nos petits enfants en l’occurrence.

En recourant à l’énergie verte, le citoyen bénéficie des avantages suivants :

  • investir une seule fois et bénéficier de l’énergie gracieusement ;
  • éviter à jamais les autres sources d’énergie fossile et leurs tracasseries, notamment la fluctuation des coûts d’acquisition ;
  • respirer sainement à condition de ne pas mettre du feu au bois.

Les types de l’énergie verte ?

L’énergie solaire provient du soleil, plus précisément de ses rayons. Elle en ressort de deux modes de rediffusion, eux-mêmes puisés de l’absorption des rayons solaires par des capteurs dédiés à cet effet :

  • le capteur solaire photovoltaïque, via lequel l’énergie solaire est destinée à produire de l’électricité. L’outil utilisé est le panneau solaire photovoltaïque ;
  • le capteur solaire thermique : la chaleur des rayons solaires est rediffusée après sa captation, mais ne sert pas cette fois-ci à la production de l’électricité. C’est ce que l’on retrouve dans les chauffages, les chauffe-eaux solaires et les panneaux solaires thermiques.
A lire  Quelles sont les différentes énergies vertes utilisées dans le monde ?

L’énergie éolienne est issue de l’entraînement d’un générateur produisant au final de l’électricité, par l’énergie cinétique du vent. Le mode de fonctionnement est le même pour tous les types d’éoliennes connus à ce jour, qu’elles soient terrestres, flottantes ou off-shore.

La biomasse est la combustion de matériaux biologiques. L’énergie est donc donnée par l’apport des ressources naturelles, ou encore organiques. On peut citer trois principaux types de matériaux, à savoir le biogaz, les biocarburants et le bois.

La géothermie : dans ce type d’énergie verte, c’est la terre qui s’implique à travers l’émission de la chaleur enfouie dans son antre. L’énergie qui en est issue permet l’exploitation des calories, d’une manière directe ou par conversion, pour produire de l’électricité. La technologie utilisée est variable dans ce cas de figure.

L’énergie hydraulique est l’énergie produite à partir des ressources hydriques, telles que les barrages, les marées, les fleuves et les rivières. Et ce sont précisément les turbines actionnées qui donnent de l’énergie électrique.

Les inconvénients de l’énergie verte

L’énergie verte engendre des coûts qui ne sont pas des moindres. Par exemple, il faut des quantités énormes de ressources achevées (cas de matériaux rares : lithium, mercure, cobalt, etc.) pour développer les éoliennes et des panneaux solaires. De plus, l’énergie verte n’enregistre pas des fans en matière de rendement énergétique. Dans ce domaine, les énergies fossiles sont bien meilleures. L’énergie solaire se caractérise par l’intermittence : elle n’est pas tout le temps présente, car elle dépend du taux d’ensoleillement, limité dans une période donnée et que l’on enregistre sur tout le territoire du globe. C’est la même chose pour l’éolienne dont la disponibilité est conditionnée par le vent. En plus de sa caractéristique de participer à enlaidir la nature. Pour être performantes, ces deux énergies doivent être soutenues par des infrastructures de grande envergure dotées d’une grande capacité d’emmagasinement de l’électricité.

A lire  Quelles sont les énergies vertes exploitées à ce jour ?

Quant à l’énergie biomasse et l’énergie géothermique, elles ont une exploitation limitée dans le temps. Donc elles ne peuvent être adossées à des objectifs de durabilité, sans qu’en conséquence elles contribuent à déséquilibrer l’écosystème des zones ciblées. Energie verte n’est pas au demeurant l’option magique pour le développement, elle doit être utilisée stratégiquement et opportunément pour espérer qu’elle soit garante du respect environnemental.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *