Voulez-vous économiser sur vos factures d’énergie? Voici combien de panneaux solaires vous avez besoin!

combien de panneaux solaires pour une maison.jpg
4/5 - (10 votes)

Nous allons vous présenter quelques-unes des principales règles d’usage à prendre en compte pour choisir le bon nombre de panneaux solaires pour votre maison.

Quelle quantité d’électricité votre maison consomme-t-elle ?

L’un des facteurs les plus importants pour déterminer le nombre de panneaux solaires dont vous avez besoin est la consommation électrique de votre maison. Celle-ci est généralement exprimée en kilowattheures (kWh) et figure sur votre facture d’énergie habituelle.

En général, une maison familiale  utilise entre 8 000 et 10 000 kWh d’électricité par an. Bien entendu, ce chiffre peut varier considérablement en fonction :

  • De la taille de votre maison,
  • Du nombre d’occupants
  • Et de vos habitudes de consommation spécifiques.

Par exemple, les familles qui ont des véhicules électriques consommeront probablement plus d’électricité que celles qui n’en ont pas.

Quel est le climat dans lequel vous vivez ?

Le climat dans lequel vous vivez est un autre élément important à prendre en compte lors du choix du nombre de panneaux solaires pour votre maison. Les maisons situées dans des climats ensoleillés auront évidemment besoin de moins de panneaux que les maisons situées dans des régions nuageuses ou pluvieuses.

En effet, les panneaux solaires dépendent de la lumière du soleil pour produire de l’électricité, et  sont donc moins efficaces dans des conditions de faible luminosité

Orientation et angle  de votre toit.

L’orientation et l’angle de votre toit peuvent également affecter le nombre de panneaux solaires dont vous avez besoin. Idéalement, vos panneaux solaires devraient être installés sur un toit orienté vers le sud, avec un angle compris entre 20 et 40 degrés. Ainsi, vos panneaux seront exposés à la lumière directe du soleil pendant la majeure partie de la journée, ce qui maximisera leur potentiel de production d’électricité.

A lire  Panneaux solaires HS : J'en fais quoi ?

Toutefois, si votre toit ne répond pas à ces critères, ne désespérez pas : vous pouvez quand même installer des panneaux solaires et bénéficiez des avantages de l’énergie solaire! Il vous faudra peut être simplement installer davantage de panneaux pour compenser toute perte d’efficacité

Combien de panneaux photovoltaïques pour une maison ?

Grâce à notre tableau, vous allez de suite pouvoir vous faire une idée plus précise du nombre de panneaux nécessaire pour votre habitation.

Surface du logement en M2 

Consommation par an  en kWh

 Estimation du nbr de Nombre de panneaux photovoltaïques

< 70 m²

< 11000 kWh

8 à 12 

Compris entre 70 et 110 m2

estimation entre 11 000 et 17 000 kWh

16 à 20

> à  110 m2

> à 17 000 kWh 

25 à 30 

 

Les trois principaux types de consommation d’énergie solaire

En matière d’énergie solaire, il existe trois principaux types de consommation :

  • Autoconsommation totale,
  • Autoconsommation avec revente du surplus
  • Revente totale.

Votre mode de consommation aura donc une impacte sur le nombre de panneaux solaires dont vous aurez besoin pour votre maison.

Autoconsommation totale

Avec l’autoconsommation totale, l’installation solaire n’est pas connectée au réseau. Cela signifie que le ménage consomme l’énergie produite et que le surplus est perdu. Les avantages de ce type de consommation sont qu’il est le plus efficace en termes de coût d’installation et que vous ne dépendez pas du réseau électrique.

L’inconvénient est que vous risquez de ne pas pouvoir produire suffisamment d’électricité pour répondre à tous vos besoins, notamment pendant les périodes de pointe ou en cas de mauvais temps.

A lire  Les astuces pour réduire votre consommation d'électricité au quotidien

L’autoconsommation avec revente du surplus

Avec l’autoconsommation avec revente du surplus, une partie de l’électricité est consommée et une autre partie est revendue à EDF Obligation d’achat (OA).

Les avantages de ce type de consommation sont que vous pouvez compenser vos coûts énergétiques et que vous n’êtes pas aussi dépendant du réseau électrique qu’avec une autoconsommation totale.

Les inconvénients sont que vous ne pourrez peut-être pas produire assez d’électricité pour répondre à tous vos besoins et que vous devez payer le raccordement au réseau.

Attention, vous devez réaliser l’installation par un professionnel RGE si vous souhaitez revendre votre surplus.

Revente totale

Avec la revente totale, vous vendez toute l’énergie photovoltaïque produite. Ce qui représente une source de revenue supplémentaire. Cette option peut être très avantageuse d’un point de vue économique, vous permettant de rembourser votre investissement de départ plus rapidement. En effet vous vendez l’électricité à EDF plus cher que le prix à laquelle vous l’achetez.

L’inconvénient est que vous restez dépendant du réseau électrique traditionnel, du prix du raccordement et de possibles hausses des prix.

Pour conclure

Comme nous vous l’avons écrit en introduction, il n’y a pas de règles fixes en terme nombre de panneaux seulement des règles et des estimations qui vous guiderons lors de votre prise de décision. Comme votre lieu d’habitation ou votre mode de consommation.

Une fois que vous aurez décidé des dimensions idéales de panneaux solaires pour votre projet, vous pourrez alors vous pencher sur la seconde grande question, quel type de consommation souhaitez vous.

A lire également

3 Commentaires

  1. Est-il possible, de placer un miroir sur le toit qui suit la trajectoire du soleil, afin d’augmenter doublement l’efficacité du soleil. Au début de la chirurgie les médecins plaçaient leurs bougoirs devant un miroir pour augmenter la lumière. Il faudra adapter les panneaux solaires. ???

  2. Félicitations pour votre article et les propositions que vous formulez.
    J’ajoute quelques points de précision à vos suggestions.
    Dans votre proposition « autoconsommation totale », le nom d’usage est plutôt « site isolé ». Dans ce cas, il faudrait conseiller d’ajouter une ou plusieurs batteries pour avoir de la lumière la nuit.

    Proposition « autoconsommation avec revente du surplus ». L’installation RGE est obligatoire au delà de 3kWc soit environ 8 panneaux de 375Wc. Donc, vous pouvez réaliser votre propre installation dans la limite de 3kW. J’ajoute que la revente du surplus à EDF-OA n’est pas obligatoire. En effet, le rachat fixé à 10cts d’euros pendant 20 ans est un abus d’EDF et je ne suis pas certain que l’on peut rompre ce contrat. Combien paierons-nous le kWh en 2040 ?
    Donc, si vous ne revendez pas, vous n’êtes pas engagé et le jour où une proposition concurrente sera permise vous serez libre de contractualiser. Il existe aujourd’hui des solutions de batteries virtuelles avec une fonction de va-et-vient des kWh inutilisés et nécessaires à d’autres moments. Ce n’est peut être pas le moment de quitter votre fournisseur EDF.

    Pour la proposition de « revente totale » attention seule l’installation inférieure à 3kWc bénéficie d’un rachat légèrement avantageux 0,2 euro le kWh. Mais encore une fois le tarif de rachat est fixé pour 20 ans et pas le tarif de vente, donc à la prochaine augmentation de la vente du kWh vous êtes perdant. Pour une installation supérieure à 3kWc les revenus de votre installation sont soumis à une déclaration d’impôt sur 29% de ces revenus.

    Lorsque l’on fait de l’autoconsommation, plutôt que d’avoir une seule orientation sud qui provoque un pic de production difficile à consommer, il est préférable de déployer ses panneaux sur au moins 2 orientations différentes comme sud-est et sud-ouest par exemple. Ainsi, vous lissez votre production en produisant plus le matin et le soir et moins le midi. Dans ce cas, il faut augmenter l’inclinaison car le soleil est moins haut le matin et le soir. La production globale sera quasiment identique mais la consommation sera plus aisée.

    Pour l’inclinaison, lorsque l’on fait de la revente totale, il faut être proche de 30° sous nos latitudes, mais pour l’autoconsommation c’est différent. Il est souhaitable de favoriser les mois d’automne et de printemps en augmentant l’inclinaison. Vous produirez un peu moins l’été, mais avec une inclinaison de 40 à 45° les productions mensuelles de mars à octobre seront presque équilibrées.

    Les propos de Mounir sont faux, il cherche simplement à vous détourner du photovoltaïque.

    1. Bonjour François,

      Merci d’avoir pris le temps de nous apporter ces précisions.
      Je vous souhaite une belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *