Comment régler correctement le tirage d’un poêle à bois ?

réglage poêle à bois
4.6/5 - (23 votes)

Effectivement, il est nécessaire de porter une attention particulière aux réglages du poêle à bois pour ne pas attraper un rhume cet hiver. On découvre les rendements, les méthodes, ainsi que les fréquences pour un bon réglage de tirage de poêle à bois.

Comment régler l’alimentation en air dans un poêle à bois ?

Pour une excellente combustion, il faut savoir régler l’alimentation en air, que ce soit dans un poêle à bois ou dans un poêle à granulés. C’est en jouant sur la quantité du tirage que vous allez pouvoir régler l’intensité du flux d’air dans votre appareil.

Pour une meilleure combustion, il faut ouvrir totalement l’arrivée d’air. Dans une telle condition, les flammes produites dans le poêle à bois sont plus grandes, donc la chaleur est plus forte. En hiver, ce type de réglage est parfait pour régulariser rapidement la température de la maison.

Après un long voyage, la température de la maison a tendance à baisser considérablement vu que le chauffage n’a pas été allumé, et c’est exactement là où il faut utiliser ce réglage.

Le tirage trop faible empêche le flux d’oxygène dans le poêle. En conséquence, vos bûches vont brûler lentement, alors les flammes produites seront trop petites pour réchauffer votre habitat, cela est très mauvais pour votre chauffage. Au bout de quelques utilisations, votre appareil va s’encrasser et perdre de son efficacité.

A lire  A combien s'élève la facture d'installation d'un poêle à bois ?

Pourquoi le combustible est-il important pour un poêle à bois ?

Dans le réglage de votre poêle à bois, la quantité et la qualité de votre bois jouent un rôle important pour l’intensité de la chaleur. Il existe quatre types de poêle à bois,

on mentionne :

  • Le poêle à granulés ;
  • Le poêle à bûches ;
  • Le poêle mixte granulés et bûches ;
  • Le poêle à plaquettes.

Lors du choix de vos bûches ou de vos granulés, il faut prendre un bois bien sec. Celui-ci génère une quantité de fumée moins importante, mais aussi une excellente combustion. Il faut acheter des produits correctement conçus dans un excellent emballage.

Le bois humide ou frais ne va pas bien se consumer et donc n’activera pas suffisamment la chaleur, mais beaucoup de gaz toxique.

Pour une combustion optimale, il faut veiller à ce que la quantité de bois à l’intérieur de votre poêle soit inférieure au flux d’air. Sachez qu’une surchauffe dans une maison entraîne une consommation plus importante de 10 % plus importante.

Vous en connaissez plus sur le réglage, la consommation et la combustion de votre poêle à bois. Avec un réglage optimal, vous faites des économies de bois en gardant votre intérieur bien au chaud.

Comment allumer correctement un poêle à bois ?

Comme indiqué précédemment, il faut laisser entrer un grand flux d’air pour une combustion immédiate et une bonne production de chaleur. Il existe de nombreux poêles à bois qui sont équipés d’une entrée d’air dans la partie basse de la chaudière, mais aussi une entrée secondaire dans le foyer. Dans l’idéal, il est préférable d’ouvrir toutes les entrées ainsi que la vitre du foyer.

A lire  4 Questions concernant l'installation d'un poêle à bois

De cette manière, la température s’élève vite, et la maison sera réchauffée en un rien de temps. Une fois que les flammes sont importantes, vous pouvez réduire le débit d’air primaire et laisser la secondaire pour ne pas consommer les bûches, mais préserver la chaleur.

Lorsque vous voulez acheter de nouvelles bûches, vous pouvez répéter le processus précédent. Il y a quelques modèles de poêle à bois qui sont équipés de trois entrées d’air au lieu de deux. Cela vous permet d’activer le léger tirage permanent.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *