En quoi consiste le concept de recyclage ?

principe recyclage
4.6/5 - (28 votes)

Cependant, la grande majorité de vos déchets peuvent être recyclés et revalorisés. Un projet qui impacte positivement le monde sur le plan économique, mais aussi écologique. Dans l’article, on examine de plus près le recyclage, ses types, ainsi que les différentes confusions.

Quelle est la définition exacte du recyclage ?

Le recyclage consiste à traiter différents déchets afin de pouvoir créer de nouveaux produits parfaitement utilisables. Souvent, le recyclage consiste également à redonner vie au même objet ou le décline en un produit totalement différent.

On peut compter différentes étapes dans le recyclage. D’abord, il y a la collecte de déchets recyclables, en effet, ce ne sont pas tous les déchets qui peuvent être recyclés et transformés. Ensuite, la deuxième étape consiste à transformer les déchets recyclables en des matières premières qui seront, après cela, utilisées dans la fabrication de nouveaux objets. Cette procédure a été nommée la « 3R » par les compagnies de recyclage. Il s’agit de :

  • la réduction ;
  • la réutilisation ;
  • le recyclage.

La réduction vise à ne plus produire autant de déchets que les années précédentes. La réutilisation, quant à elle, incite à réemployer les produits encore réutilisables afin d’allonger la durée de l’objet, mais aussi de diminuer le taux de pollution. Enfin, dans le cas où les deux premières options sont épuisées, il ne faut pas hésiter une seule seconde et recycler votre déchet. Veillez à respecter les consignes de tri de déchets pour faciliter la procédure.

A lire  Découvrez les procédés de recyclage des piles !

Comprendre le système de tri des déchets sur les poubelles de recyclage

Comme vous l’avez peut-être déjà remarqué, il y a un code couleur concernant les poubelles de recyclage. Ce code couleur a pour but de nous faciliter le tri de manière à identifier chaque produit avec une couleur. Toutefois, quel déchet pour quelle couleur ?

Pour la poubelle verte, vous pouvez mettre tous vos déchets en verre, quel qu’en soit le type. Évitez de mettre des bouchons en plastique ou autre matière que le verre. La poubelle jaune, elle, est réservée au plastique. C’est justement la poubelle la plus fréquente dans les rues, car le plastique est le déchet le plus répandu au monde. La dernière couleur est le bleu qui correspond à tous les autres types de déchets non cités précédemment.

Alors, qu’arrive-t-il aux déchets non triés ? Ce type de déchets est soit incinéré, soit stocké dans un centre d’ordures ménagères. L’incinération est une méthode parfaite pour valoriser les déchets non triés et les transformer en chaleur ou en électricité.

Les centres de stockage sont soumis à une réglementation très stricte quant à la réception des déchets, l’intégralité des résidus accueillis seront soit transformés ou alors réduits pour minimiser l’impact de la pollution sur la planète.

Pourquoi faut-il recycler les déchets ?

Depuis plusieurs années, la procédure de recyclage est devenue un enjeu majeur dans la société. La principale cause pour laquelle il faut commencer à respecter le code du recyclage, est le fait qu’il évite l’émission des gaz toxiques lors des extractions des nouvelles ressources naturelles. Il préserve l’environnement et fait désormais partie de la routine quotidienne des humains.

A lire  Les différents symboles de recyclage à absolument retenir !

En plus de ça, le recyclage pourrait offrir un emploi à 440 000 personnes en France d’ici l’an 2030, selon un rapport détaillé du grand institut de l’économie circulaire, déclaré en 2015. Il a donc un impact positif sur l’écologie, mais aussi sur l’économie.

Afin de participer à cette bonne lancée, plusieurs organismes ont annoncé leur engagement dans la lutte contre la dégradation des ressources naturelles et contre le réchauffement climatique.

Malgré cela, le taux de recyclage est toujours à 70 %, bien que l’objectif était d’atteindre les 75 % cette année. Selon les statistiques, le vert a été le déchet le plus recyclé durant les 5 dernières années avec un taux de 87 %. On cite après cela le papier et le carton avec un taux de 69 %, puis le plastique avec environ 58 %, les briques alimentaires avec 52 % et enfin l’aluminium avec 44 %.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *